tuutt

Le spécialiste de la petite annonce en téléphonie mobile et tablette tactile

IMEI, facture, carte d’identité : éviter les arnaques !

Publié le 10-06-2013 à 12h06

L’arnaque

Vous avez acheté un téléphone portable d’occasion à un particulier. Quelques jours plus tard, il vous est impossible d’émettre ou recevoir un appel, et vous apprenez que votre mobile a été « bloqué » par un opérateur… Vous êtes alors victime d’une arnaque : vous avez acheté un téléphone volé, ou plus pervers encore, le vendeur vous a cédé son téléphone et l’a ensuite déclaré « volé » pour être indemnisé par son assurance… Pour finir, vous n’avez pas de preuve d’achat de votre mobile, vous ne connaissez pas l’identité du vendeur, et pour ces raisons on vous accuse de vol… Voyons ensemble comment éviter simplement les arnaques en matière de téléphonie mobile d’occasion.

 

Soyez vigilant pendant votre recherche

Vous avez repéré une annonce intéressante sur votre site favori tuutt.fr. Lors de vos 1ers échanges avec le vendeur, mentionnez déjà que si la vente se poursuit, vous souhaiterez :

vérifier son identité,

vérifier le numéro IMEI et la facture du téléphone,

conclure la vente avec une simple attestation écrite sur papier libre (exemple ci-dessous).

Un vendeur honnête comprendra très bien votre démarche et l’acceptera sans hésitation. A l’inverse, tous autres comportements du vendeur ne méritera pas que vous perdiez plus de temps avec lui, passez votre chemin !

Vous souhaitez vérifier l’authenticité de la facture : demandez-en une copie au vendeur, vous y trouverez les coordonnées du professionnel qui en est à l’origine. Contactez ce dernier et vérifiez avec lui l’authenticité de la facture.

La facture n’est pas disponible : questionnez alors le vendeur sur l’origine du téléphone (date et lieu de l’achat). Réclamez un duplicata de facture, souvent disponible auprès du  magasin où le téléphone a été acheté neuf, ou contactez vous-même ce magasin afin de vérifier les informations que l’on vous a donné (IMEI, identité du client etc…).

L’idée générale est de montrer que vous êtes un acheteur averti qui ne tombe pas dans les arnaques grossières qui, soit dit en passant, sont les plus courantes. Vous vous éviterez par la même occasion des rencontres infructueuses et beaucoup de temps perdu.

 

A vérifiez méthodiquement lors de la vente

Vous êtes maintenant en présence du vendeur et du téléphone à vendre, et vous avez testé le bon fonctionnement de l’appareil. Il vous reste alors à :

1/ Contrôler le numéro IMEI : vous devez retrouver le numéro IMEI du téléphone sur la facture d’achat originale.
2/ Contrôler la facture : nom et adresse du professionnel de vente, nom et adresse du client, date et montant de la vente, référence du téléphone et numéro IMEI. La facture doit être originale.
3/ Contrôler l’identité du vendeur en main propre (éviter photocopies et documents numérisés). L’identité du vendeur ne sera pas forcément celle inscrite sur la facture. Il s’agit ici de connaître précisément l’identité et l’adresse de la personne à qui vous avez à faire.
4/ Signer, acquéreur et vendeur, un document attestant de la vente (exemple ci-dessous). En cas de problème, vous aurez une trace de la transaction.

 

Rassurez-vous, il n’y a pas un brigand potentiel derrière chacune des annonces que vous trouverez intéressantes, bien au contraire. En bon et honnête vendeur, votre interlocuteur se montrera courtois, clair, transparent et arrangeant. Prenez alors ces quelques précautions et réussissez votre achat d’occasion !

 

 

Attestation de vente

Je soussigné(e), …..(le vendeur)….. demeurant …………… , déclare avoir vendu un téléphone portable …..(marque, modèle)….. dont le numéro IMEI est …………… , à …..(l’acquéreur)….. demeurant …………… , pour un montant de ………. euros.

La facture originale de l’achat a été remise à l’acquéreur :      OUI          NON

L’acquéreur s’est acquitté du montant de la vente ce jour.

L’acquéreur a payé en espèce / par chèque.

Fait en deux exemplaires, à …………… le …………… .

lu et approuvé,                                                                                       lu et approuvé,

Signature du vendeur :                                                                        Signature de l’acquéreur :